Toute l'actualité

sur la naturopathie et le bien-être

Surpoids, obésité : et si ça partait du ventre, le microbiote intestinal...




Définition : Le microbiote intestinal est l'ensemble de micro-organismes vivants (bactéries, virus, levures, champignons non-pathogènes...) qui est présent dans tout le système digestif au nombre approximatif de 100 000 milliards! (si peu...)


Dans notre organisme, il existe différentes bactéries localisées au niveau de la bouche, de la peau, de l'estomac et de l'intestin, il existe pas moins d'environ 200 espèces de bactéries différentes.


Je vais vous parler du rôle de celles contenues dans la bouche et de l'intestin dans cet article, les autres ont principalement un rôle de défense de l'organisme.


Les bactéries présentes dans l'estomac ont pour rôle de moduler la sensation de satiété avec les hormones comme la ghréline, la leptine et l'insuline qui, elle, module la glycémie et sert aussi d'hormone de stockage du gras.

Notre microbiote est personnel, c'est-à-dire qu'il est absolument propre à chacun et il a une façon particulière de transformer nos aliments.

Leurs déchets agissent sur différents récepteurs qui gouvernent notre comportement alimentaire et notre masse grasse.

Le microbiote influence aussi notre humeur et notre immunité, on le retrouve souvent défaillant dans les pathologies immunitaires et dégénératives (par exemple : l'Alzheimer) mais pas que!


Les différents rôles du microbiote intestinal :

  • Rôle métabolique : il favorise la digestion, joue un rôle dans l'absorption alimentaire et la synthèse des vitamines.

  • Rôle de protection : contre les maladies.

  • Rôle de défense : du système immunitaire intestinal.

  • Rôle d'entretien de la flore intestinale en renouvelant nos cellules.


source photo : CNRS


Quand il y a perturbation du microbiote intestinal, nous parlons alors de dysbiose.


Les causes possibles :


Parmi les causes pouvant perturber le microbiote et provoquer une dysbiose, nous pouvons retrouver :

  • Les toxines diverses, tiens ça me rappelle un article que je vous avais préparé et qui résume bien, les perturbateurs endocriniens.

  • L'alimentation industrielle

  • Le stress

  • La prise de médicaments : antibiotiques, anti-inflammatoires,...

  • La ménopause qui provoque une carence en œstrogènes

  • L'alcool

  • Les sports intensifs

  • Les infections comme le candida albican par exemple

  • Le mode d'accouchement : les césariennes favorisent l'obésité à l'âge adulte, en revanche l'allaitement maternel diminuerait les risques.


source photo : santelog.com


Sachant que le microbiote se met en place vers l'âge de 2 ans et qu'il se module que vers 60 ans.

Autant dire que s'il commence à être défaillant étant jeune par la prise répétée d'antibiotiques, de l'alimentation industrielle, etc... il le restera à l'âge adulte !


Donc tout le monde peut être concerné par une dysbiose intestinale.



Donc, quel impact peut avoir le microbiote sur ma santé?



Impact sur l'obésité :


Une des premières études faites chez la souris en 2004 a montré de manière très surprenante que des souris sans aucune bactérie dans l’intestin (on parle de souris axéniques) ne grossissaient pas en mangeant un régime riche en graisse et en sucre.


Cette première étude a donc démontré que le microbiote intestinal était nécessaire à la prise de poids. Dans une autre étude pionnière, les bactéries intestinales contenues dans les selles de personnes minces et de patients obèses ont été isolées et transférées dans deux groupes de souris axéniques (on parle ici de colonisation). Les souris ayant reçu le microbiote de patients obèses grossissaient plus vite et devenaient plus grasses que les souris dont l’intestin était colonisé avec le microbiote de patients maigres.


Ces résultats suggèrent que les bactéries intestinales présentes chez un patient obèse participent à sa prise de masse grasse.


Source de l'étude : https://sites.google.com/site/risqueinfectieux/home/sujet-9-le-microbiote-intestinal


Les personnes en obésité peuvent manquer jusqu'à 9 souches de bactéries !

Les antécédants familiaux d'obésité augmentent le risque de dysbiose également.


Un bilan complet de naturopathie permet de détecter une éventuelle dysbiose intestinale, et la mise en place d'un programme d'hygiène vitale avec un réglage alimentaire, un soutien en phytothérapie et aromathérapie peut vous aider à venir à bout du déséquilibre de la flore intestinale, un suivi sera nécessaire afin de réensemencer correctement votre flore et mettre en place une hygiène de vie adaptée.


Pour découvrir ou redécouvrir mon ebook, cliquez dessus ⬇


Sources : https://www.inserm.fr/information-en-sante/dossiers-information/microbiote-intestinal-flore-intestinale

https://www.santelog.com/actualites/le-microbiote-son-propre-systeme-de-securite-en-cas-de-dysbiose

https://www.sciencesetavenir.fr/sciences/microbiote-et-si-l-avenir-de-la-medecine-se-trouvait-dans-l-intestin_117541


La Créatrice

Partenaire

Newletter

Sandra Mao

Conseillère en naturopathie

Praticienne massage bien-être

81200 Aussillon, Tarn, Occitanie