Toute l'actualité

sur la naturopathie et le bien-être

Les 5 erreurs à éviter pour une perte de poids durable

Mis à jour : juil. 3


Les 5 erreurs à éviter pour une perte de poids durable

C'est bientôt le printemps ! Et l'été approche à grands pas !

Les raclettes, les chocolats de Noël et les excès de l'hiver ont laissé des petits bourrelets et tu aimerais les éliminer ?

Avant de te lancer dans une diète, un régime ou un rééquilibrage alimentaire, j'aimerais te parler des 5 erreurs à éviter , et ainsi que tu puisses mettre toutes les chances de ton côté pour parvenir à ton objectif.


Erreur n°1 : Te laisser envahir par le stress !


Le cortisol augmente dans notre organisme sous l'effet du stress, il est produit en masse en quelques minutes après la montée d'adrénaline.


Le souci c'est que l'organisme ne fait pas la différence entre les diverses situations stressantes, donc la production de cortisol reste la même lors d'une dispute, d'un stress au travail ou dans les embouteillages, ce qui fait que les montées de cortisol sont fréquentes , et extrêmement néfastes pour notre bien-être et notre santé, mais aussi et surtout sur la prise de poids !


Pourquoi ?

Simplement parce que l'augmentation du cortisol augmente notre production d'énergie en transformant nos réserves de graisse en sucre, la chute de notre réserve de graisse provoque la sensation de faim (et oui, faut refaire le stock!)

Et les réserves d'énergie se situent où d'après toi?? Principalement au niveau de la taille !!


Mais ce n'est pas tout !

Une exposition fréquente au stress augmente le risque de développer un diabète de type 2 car en période de stress, notre organisme devient temporairement résistant à l'insuline, pour nous permettre de mobiliser au maximum notre énergie !


Erreur n°2 : Foncer tête baissée dans un régime restrictif !


Que se passe-t-il quand on fait un "régime" ? Ce que l'on appelle la restriction cognitive.

On passe par 4 phases :

  1. La phase d’hyper-contrôle : Notre motivation est à son maximum, nous contrôlons notre alimentation au maximum avec une liste d'aliments interdits, une liste d'aliments obligatoires , nous contrôlons même les calories de chaque aliment, etc... Cela va créer chez nous, des frustrations, de la faim, des carences...

  2. La phase d'hyperphagie inconsciente : Pour compenser la frustration et éviter de craquer sur les aliments interdits, nous allons augmenter notre consommation d'aliments autorisés, hypocaloriques, voire en abuser, cela va créer une augmentation du volume de l'estomac, les sensations de faim et de satiété sont brouillées, on ne sait plus les reconnaître, les carences vont continuer de s'installer souvent parce que les bons gras font partie de la liste des aliments interdits.

  3. La phase perte de contrôle : La frustration est alors à son maximum, le craquage est inévitable, nous mangeons sans pouvoir nous contrôler...

  4. La phase de culpabilité : Nous sommes déçues de nous-même de ne pas avoir réussi à "tenir" le coup, d'avoir craqué et là 2 possibilités, soit nous reprenons nos anciennes habitudes avec comme cadeau une culpabilité, des carences et les sensations de faim et de satiété complètement déréglées, soit le retour à la phase n°1 !


Erreur n°3 : Ne pas écouter ses émotions !


Chaque être humain est programmé pour le plaisir, nos choix alimentaires sont gouvernés par nos goûts mais aussi et surtout par nos émotions de plaisir ou de déplaisir.


Manger est une action de plaisir qui va réveiller des souvenirs, par exemple le bon gâteau que Maman nous faisait pour notre goûter, l'odeur du bon ragoût de Mamie,etc...


Donc, le cerveau lors de situations difficiles, comme des situations de stress intense, des coups de fatigue, va chercher à obtenir du réconfort avec quelque chose qui peut le soulager rapidement, facile d'accès et qui apporte du plaisir immédiatement : la nourriture!

Encore pire ! Le goût, l'odeur et même la vue d'un aliment peuvent déclencher notre mémoire sensorielle et nous donner envie de le manger même si nous n'avons plus faim!


Tout cela fonctionne avec ce que l'on appelle les neurotransmetteurs, aussi appelés les hormones et tout est réglé (ou pas!) entre vos 2 oreilles !

En fait, le stress et notre comportement alimentaire peut dérégler l'équilibre de ces hormones et entraîner impulsivité (notamment alimentaire), incapacité à maîtriser ses émotions et troubles de l'humeur (rien que ça!) qui, tout réunit, va provoquer des craquages et des addictions alimentaires.


Ce déséquilibre peut durer des mois ou toute une vie si la personne n'est pas prise en charge, car le seul moyen de rééquilibrer ces hormones, c'est de consommer le ou les aliments addictifs ou en travaillant avec la phytothérapie.


Erreur n°4 : Culpabiliser !


On en revient à la 4ème phase de la restriction cognitive,

Vous vous êtes lancées dans une méthode pour perdre du poids, et à un moment donné vous avez craqué sur un aliment (oui, j'ai abrégé), et là vous culpabilisez :

"Je n'aurai pas dû craquer!" "Je n'y arriverai jamais!" (ça sent le vécu, hein?!)

Je peux vous dire que c'est une grosse erreur !

Culpabiliser n'a jamais aidé qui que ce soit, dans n'importe quelle situation !


La 1ère chose à faire est d'accepter notre comportement.

Attention, ça ne veut pas dire de cautionner notre comportement ou prétendre qu'il n'a pas d'importance mais c'est juste se rendre compte de notre erreur pour voir comment l'éviter à l'avenir parce qu'il y a bien quelque chose à faire pour que cela ne se reproduise!


Et comme a dit le célèbre Dalaï Lama "Oublie ton erreur, souviens toi de la leçon."


Erreur n°5 : Viser un objectif de poids trop bas !


C'est le meilleur moyen de se décourager, de se démotiver surtout quand on a plus de 5kg à perdre!

C'est une notion difficile à intégrer, pour mes clientes, et que je me tue à leur répéter!

La solution est de se fixer des petits objectifs, comme -3 ou -5kg pour commencer, puis quand notre objectif est atteint, rebelote .

Encore mieux, on se fixe un petit cadeau à l'atteinte de cet objectif, par exemple, un nouvel habit, un nouveau livre, une séance de massage, etc...










La Créatrice

Partenaire

Newletter

Sandra Mao

Conseillère en naturopathie

Praticienne massage bien-être

81200 Aussillon, Tarn, Occitanie