Toute l'actualité

sur la naturopathie et le bien-être

Endométriose et troubles intestinaux



Dans cet article, vous verrez :

  1. Qu'est-ce que l'endométriose ?

  2. Les troubles intestinaux, inévitables ?

  3. Les symptômes similaires à l'endométriose et au syndrome de l'intestin irritable,

  4. Comment les soulager ?

  5. Pour aller plus loin...

1- Qu'est ce que l'endométriose ?


L'endométriose est une maladie gynécologique inflammatoire chronique qui peut provoquer des douleurs et une infertilité.


Si vous n'avez pas encore lu mon article sur l'endométriose et la naturopathie, c'est le moment idéal.



2- Les troubles intestinaux, inévitables ?


Les symptômes gastro-intestinaux sont fréquents chez les femmes atteintes d'endométriose et un certain nombre d'études ont révélé que le syndrome de l'intestin irritable peut être plus fréquent chez les femmes atteintes d'endométriose que celles sans.


Par exemple, une étude a révélé que 36% des femmes atteintes de syndrome de l'intestin irritable recevaient un diagnostic concomitant d'endométriose,

soit un taux 3 fois supérieur à la population générale. (1)


Une autre étude a démontré que les femmes atteintes d'endométriose étaient 3,5 fois plus susceptibles de recevoir un diagnostic de syndrome de l'intestin irritable que les femmes sans endométriose. (2)


Malgré ces remarques, une étude datant de Mars 2020, des associations d'endométriose et du SII en sont arrivés à la conclusion qu'il existe bel et bien une coexitence de symptômes gastro-intestinaux chez les femmes atteintes d'endométriose, mais il n'est pas catégorique qu'il existe une comorbidité entre l'endo et le SII. (3)


Pour résumer, cela indique que les troubles intestinaux sont presque aussi courants que les symptômes gynécologiques chez les femmes atteintes d'endométriose, et ne reflètent pas nécessairement une atteinte intestinale. (4)


Tout cela a souvent pour conséquence, une erreur et/ou un retard de diagnostic ...


3- Les symptômes similaires à l'endométriose et au syndrome de l'intestin irritable


Les principaux symptômes similaires à l'endométriose et au syndrome de l'intestin irritable sont :

  • L'hypersensibilité viscérale (5)

  • Les ballonnements,

  • La diarrhée et/ou la constipation,

  • Les douleurs à la défécation,

  • Les nausées,

  • La qualité de vie diminuée (6)

Ces observations des symptômes ont poussé les chercheurs de l'Université Monash en Australie à étudier les effets d'un régime pauvre en Fodmap dans la gestion des symptômes.


L'étude a révélé que les femmes atteintes d'endométriose et du syndrome de l'intestin irritable répondent plus favorablement à un régime pauvre en Fodmap que celles atteintes de SII seul. (1)


4- Comment soulager les troubles intestinaux ?


Selon les chercheurs de l'Université Monash, un régime de phase 1 faible en Fodmap peut être testé, en accord avec le corps médical, pendant 2 à 6 semaines pour aider à gérer les symptômes gastro-intestinaux chez les femmes atteintes d'endométriose.


Si les symptômes sont soulagés avec la phase 1 du régime Fodmap, les phases 2 et 3 sont primordiales afin d'identifier les Fodmap déclencheurs de symptômes et pour établir un régime Fodmap personnalisé et minimalement restrictif à long terme.


Attention !


Le régime faible en Fodmap améliore seulement les troubles intestinaux et non les troubles gynécologiques.


5- Pour aller plus loin....


Si vous êtes concernées par ces problématiques, un rendez-vous avec un professionnel de santé est nécessaire : gynécologue, gastro-entérologues, médecin traitant.


Les informations contenues dans cet article sont purement à but informatif, elles ne remplacent pas une consultation chez un médecin .


En cas de diagnostic avéré, seul un professionnel formé par l'Université Monash en Australie peut vous aider à appliquer la méthode Fodmap sans risque de carences nutritionnelles ou de perturbation du microbiote intestinal.



Lien des études citées dans cet article :


  1. Moore, J.S., et al., Endometriosis in patients with irritable bowel syndrome: Specific symptomatic and demographic profile, and response to the low FODMAP diet. Aust N Z J Obstet Gynaecol, 2017. 57(2): p. 201-205. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/28303579/

  2. Seaman, H.E., et al., Endometriosis and its coexistence with irritable bowel syndrome and pelvic inflammatory disease: findings from a national case-control study--Part 2. BJOG, 2008. 115(11): p. 1392-6. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/18715239/

  3. Khadija Saidi1Shantanu Sharma1Bodil Ohlsson2, A systematic review and meta-analysis of the associations between endometriosis and irritable bowel syndrome, 2020 Mar;246:99-105. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/32004880/

  4. Maroun, P., et al., Relevance of gastrointestinal symptoms in endometriosis. Aust N Z J Obstet Gynaecol, 2009. 49(4): p. 411-4. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/19694698/

  5. Issa, B., et al., Visceral hypersensitivity in endometriosis: a new target for treatment? Gut, 2012. 61(3): p. 367-72. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/21868492/

  6. Ek, M., et al., Gastrointestinal symptoms among endometriosis patients--A case-cohort study. BMC Womens Health, 2015. 15: p. 59. https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26272803/


La Créatrice

Partenaire

Newsletter

Sandra Mao

Conseillère en naturopathie

Praticienne massage bien-être

Restez informés de mon actualité en avant-première.

81200 Aussillon, Tarn, Occitanie